Comment arrêter de manger ses émotions?

 Les 5 règles d'or indispensables pour apaiser définitivement ses envies de manger émotionnelles.

les 5 regles d or indispensables pour apaiser definitivement ses envies de manger emotionnelles

Isabelle, 55 ans.

Isabelle 55 ans mon problème c'est que je suis une mangeuse émotionnelle. Je n'arrive pas à gérer mes émotions normalement. Quand je suis stressée, quand je m'ennuie quand j'ai une contrariété et même quand je suis joyeuse, j'ai très envie de manger.

Je n’arrive pas à appliquer les conseils pour résister, J’essaie de me retenir mais je craque à chaque fois. Et je grossis.

Alors, je me sens mal et sans volonté et j'essaie de me restreindre après. Je tiens un moment et puis de nouveau je craque.

Etes-vous une mangeuse émotionnelle?

Ressentez-vous le besoin de vous réfugier dans la nourriture chaque fois que vous ressentez une émotion, positive ou négative ?

Vous tournez-vous d'emblée vers des aliments gras et sucrés ou gras et salés quand vous êtes mal dans votre peau, que vous vous ennuyez ou que vous avez une contrariété ?

Grâce à ma réponse à Isabelle, vous allez enfin savoir :

  • si oui ou non vous êtes une mangeuse émotionnelle
  • pourquoi les conseils qu'on vous donne partout ne marchent pas
  • pourquoi ils entretiennent et aggravent le problème. 

Vous allez apprendre comment éviter que vos envies de manger émotionnelles ne partent en vrille et ne se terminent en compulsions.

Et, quelles sont les 5 règles d’or qui vont vous permettre d'apaiser définitivement vos envies de manger émotionnelles compulsives.


Déjà Isabelle, je vais vous dire tout de suite, nous sommes tous des mangeurs émotionnels.

Tous les êtres humains mangent leurs émotions.

Tous.

Même si certains « experts » de la diététique et de la nutrition prétendent le contraire.

Pour eux, il n’existe qu’une faim.

Une « bonne » faim.

Une faim acceptable.

C’est la faim physiologique.


Qu’est-ce que la faim physiologique ?

C’est la faim qui exprime les besoins physiques de notre corps.

Notre corps fonctionne comme une chaudière ou une voiture. Il a besoin de carburant qu'il brûle pour se maintenir en vie ==) assurer le fonctionnement optimal des organes essentiels.

Pour cela, il brûle une certaine quantité de carburant par jour. La chaleur dégagée par cette combustion, ce sont les calories.

Les calories représentent la quantité d’énergie dont a besoin notre corps pour fonctionner.

Pour une femme relativement sédentaire, ça tourne aux alentours de 2000 calories par jour.

Cela varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • votre style de vie
  • votre âge
  • vos dépenses énergétiques…

Si vous travaillez dans l'horeca à courir d’une table à l’autre 20 heures d’affilée et que pour vous détendre, vous pratiquez l’alpinisme sur les immeubles la nuit, vous aurez forcément besoin de plus de calories qu'une fonctionnaire assise toute la journée à son bureau et qui le soir mate des séries sur Netflix avachie dans le divan.

À la différence d'une voiture qui mange tout le temps la même chose, notre corps, lui a des besoins spécifiques.

Qui varient aussi en fonction :

  • du moment de la journée,
  • des saisons
  • de notre cycle menstruel….

Ainsi, à certains moments vous serez attirée davantage par de la viande, du poisson ou des œufs parce qu’il est temps de reconstituer vos muscles.

Vous aurez des envies plus sucrées si vous sortez d’uns séance de sport intensif où vous avez crâmé vos réserves de glycogène.

Lors des règles ou après un accouchement, vous pourrez avoir besoin de plus de fer pour suppléer aux pertes de sang et donc être attirée par de la viande, des épinards…

Votre corps a besoin d’un nutriment précis à un moment précis ==) vous avez faim.

Vous reconnaissez la faim aux signaux suivants :

  • des gargouillis à l'estomac
  • sensation de tiraillement
  • tête qui tourne
  • sensation de faiblesse…

Le problème est que nous ne sommes pas un organisme simple type amibe ou ver de terre: je mange - je digère. 

Dommage ! Le programme a l’air cool...

Malheureusement, nous sommes un organisme pensant.

Et pour fonctionner, un organisme pensant, doté d’un cerveau évolué utilise ….

….

Les émotions !

Bingo!


Une émotion c'est quoi ?

C'est un message.

Envoyé par notre cerveau qui nous indique qu’il appréhende une réalité.

Nous vivons un événement =) notre cerveau réagit d'une certaine manière afin de comprendre cette réalité.

Notre cerveau est un organe paresseux. Et un peu tatillon : il adore ranger les informations dans des petites boites.

Chaque info est examinée, analysée, puis classée.

Histoire qu'il n'ait plus à s'en soucier par la suite.

Mais.

Notre cerveau a parfois besoin d'un peu de temps pour comprendre l'information et décider où il va la ranger.

En fonction de l’émotion ressentie, le cerveau nous indique qu’il envisage de classer dans le rayonnage « événements heureux » ou au contraire « à éviter à tout prix ».

Puis au fur et à mesure qu’il comprend et assimile l’info, il précise l’endroit du rangement.

Exemple : avec Robert c’est super =) ranger dans boîte « roi des galipettes, vive la fête, garder numéro de tel ».

Avec André, c’est casse-pieds ==) direct dans boîte : « oublier guignol kipue ».


Pourquoi alors mangeons-nous nos émotions ?

Parce que soit la réalité est facile à appréhender soit elle est plus complexe.

Si c’est facile, classement immédiat : ressenti - réaction.

« Je suis tellement heureuse d’avoir obtenu mon augmentation, I’m ze best of ze bests (= ressenti, émotion = joie), levons nos verres, santé, oups suis pétée ! (=réaction) »

Si c’est plus compliqué, le cerveau a besoin de temps.

« Elle vient encore de se permettre de me faire une remarque désagréable, cette bouffonne. (= colère) Qu'est-ce que je fais ? Je lui pète ses dents (= réaction 1) ou je prends mon air digne et pincé et je sors comme une reine ? (= réaction 2). »

A chaud, nous ne réagissons pas toujours de la manière la plus sensée et la plus rationnelle ==) option pétage dentaire.

C'est pourquoi notre cerveau a mis au point des outils qui nous permettent d'apaiser momentanément l'émotion. Ceci afin de pouvoir choisir la bonne réaction en étant moins secouée par cette émotion.

Comme si…

Vous teniez une bombe entre vos mains avec la  mèche qui fait chhhhhhh …»

Pas bon signe, ça !

Panique immédiate.

Or, notre amie panique est la pire conseillère du monde.

==) avant tout, il faut désamorcer la bombe.

Et qui est le super désamorceur de bombes ?

L’Apaiseur Mondial Numéro 1 ?

Le Grand Calmant Suprême ?

Le Doudou géant ?

Hein ?

C’est qui ?


La nourriture bien sûr!


Hormis Bouddha et quelques autres spécimens du même acabit, tous les êtres humains du monde éprouvent des difficultés à gérer leurs émotions sereinement.

Tous, nous faisons un jour ou l’autre appel à la bouffe pour nous calmer.

Pas grave.

Mais quand nous appuyons systématiquement sur la pédale nourriture, ça craint.


Pourquoi ?


Je vais vous l’expliquer mais avant je dois d’abord comparer la réaction d’une femme normale avec celle d’une femme en stress.


Comment une femme normale réagit-elle quand

 elle est confrontée à une émotion difficile /une femme en stress?

Normale = qui n'a pas de problème avec son alimentation.

Comme vous, elle est prise d’une envie soudaine de manger.

« Du chocolat, tout de suite ou je tue ! »

Elle prend sa tablette.

Savoure un carré ou deux.

Le kiffe à fond.

Puis le range et reprend le cours de sa vie.


Que fait une personne en stress par rapport à l'alimentation dans la même situation ?

La terre s’ouvre et elle est avalée par les bouches de l’enfer.


Pourquoi ?


Parce qu'elle va vouloir mettre en pratique la plupart des conseils quelle aura reçu de la part de

  • thérapeutes qui n’y connaissent rien,
  • coachs non formé-es à la problématique
  • personnes qui n'ont jamais vécu la situation.

Parce qu’hormis les adeptes de l'alimentation intuitive et quelques trop rares esprits éveillés,

TOUS les conseils que vous recevrez sont des conseils contre-productifs.


==) Non seulement, ils ne marchent pas.

Mais, en plus, ils aggravent systématiquement le problème. 


Quelles sont les recommandations hashtag conseils à la noix?

  • Ce n'est pas une faim physiologique, vous ne devez pas y répondre.
  • Vous devez attendre de ressentir les signaux de faim physique pour manger.
  • Vous pouvez répondre à cette envie mais mangez plutôt une pomme ou un aliment sain à la place.
  • Ne répondez pas tout de suite à cette envie. Attendez 5 minutes et si dans 5 minutes cette envie est toujours présente, vous pouvez manger.
  • Essayez de faire autre chose que manger : prenez un bain, faites du yoga, de la méditation, allez courir, téléphonez à une amie …
  • Travaillez sur l’émotion qui vous pose problème. Prenez un cahier et écrivez ce que vous ressentez sur une échelle de 1 à mille. Pensez-vous que cela à voir avec votre mère, votre ex à mauvaise haleine, votre putois de compagnie ? Que pourriez-vous faire pour vous réconcilier avec votre mère, ex à mauvaise haleine, putois de compagnie ?

On continue ?


Pourquoi ces conseils habituels ne marchent pas ?

Parce que quand vous avez une envie de manger, il est trop tard pour faire autre chose que …

…désamorcer la bombe.

Vous désamorcez tout de suite ou ça explose. Explose = vous finissez de toute façon par manger mais alors que vous aviez prévu un carré de chocolat, vous engouffrez la tablette entière.

Ca vous dit quelque chose ?

Alors…


Que faut-il faire à la place pour apaiser les envies émotionnelles?

Appliquer 5 règles d’or.

  1. Mangez tout de suite. Donnez-vous l’autorisation à 100 % de répondre immédiatement à votre envie.
  2. Manger ce que vous avez envie de manger. Pas question de remplacer votre chocolat/saucisson par un aliment que vous jugez plus sain ou moins calorique.
  3. Ne faites que manger. No Facebook, no télé, vous restez concentrée. Vous profitez.
  4. Après, vous ne culpabilisez pas. Vous ne vous punissez pas. Vous n'essayez pas de récupérer le coup.

Récupérer le coup :

  • je ne mangerai plus ou je mangerai moins aujourd’hui
  • je ferai régime demain
  • toute la semaine
  • jusqu’à ma mort…

==) non, ma chère, interdit. Compris ?


  5ème et dernière règle d’or : remerciez-vous.

Oui, remerciez-vous.

Pourquoi ?

Parce que vous venez prendre soin de vous.

Vous pensez avoir merdé ?

C’est le contraire.

Vous venez de prendre soin de vous de la meilleure façon possible, avec les meilleurs outils qui se présentaient à vous dans la situation donnée.

Vous avez fait exactement ce qu’il convenait de faire.

Vous avez désamorcé la bombe.

Vous l’avez empêchée de vous faire sauter.

Vous vous êtes protégée.

==) Vous avez pris la bonne décision.


Comment cela ?


Votre cerveau voulait du gras salé et/ou du gras sucré.

Vous le lui avez donné.

Grâce à cela, votre cerveau a pu fabriquer de la dopamine.

La dopamine est l’hormone de la récompense, du plaisir.

Ressentir du plaisir vous plonge dans un état d’esprit positif. 

Qui vous permet de traiter plus sereinement la situation.

==) Plus intelligemment.


==) Vous êtes plus apte à prendre de meilleures décisions pour vous et à interpréter la réalité de la manière la plus correcte possible.


C’est à ce moment-là, seulement à ce moment-là, que vous pouvez pratiquer une séance de yoga ou tenir un journal.

C’est le bon moment pour commencer à analyser ce qui se passe dans votre tête.

Parce que maintenant, vous êtes en sécurité pour décider quoi faire de votre bombe.

(L'envoyer chez votre mère, ex à mauvaise haleine...)


Que va-t-il se passer maintenant ?

Plus vous appliquez ces 5 règles d'or, plus votre gestion des émotions va devenir fluide et aisée.

Vous ne recourrez plus systématiquement à la nourriture.


Oui mais…


Vous pensez : « si je mange chaque fois que j'ai une envie, je vais manger tout le temps parce que j'ai tout le temps ou presque envie de manger, moi. »

Vous avez tout le temps ou presque envie de manger parce que vous appliquez de la restriction dans votre vie.

Du coup, vous plongez votre cerveau dans un stress permanent.

Pour savoir comment votre cerveau réagit à la restriction, je vous renvoie à l'e-book gratuit « Mince pour toujours » que pour vous pouvez télécharger ici.

Un organisme stressé va se tourner plus volontiers vers la nourriture qu’un organisme paisible.

Voilà pourquoi nous avons toutes (ou presque) pris du poids pendant le confinement.

Stressée, vous ne savez pas bien gérer vos émotions.

Vous n'êtes pas au top de vos capacités.

Vous êtes affaiblie.

En état d’urgence.

Comme dans un pays en guerre.

Dans un pays en guerre vous tombez plus souvent sur des bombes que dans un pays en paix.


Dans ce cas que faut-il faire pour ne plus grossir ?

Appliquez les 5 règles d’or.

Encore.

Et encore.

Et encore.


Et encore.


Vous réhabituez ainsi votre corps à s’apaiser facilement.

Comment ?

Par la régulation.

Parce que.

L’autorisation crée la régulation.

Et…

La régulation installe l’apaisement.

Je vous renvoie à l’ebook pour ces notions.

==) Vos envies vont devenir moins récurrentes, moins virulentes, moins importantes.

Jusqu’à revenir à un état normal.

Si pour le moment, vous avez envie de manger du chocolat 4 fois par jour et qu'à chaque fois vous mangez une tablette, bientôt, un carré vous suffira.

Une ou deux fois par jour.

Puis plus tous les jours.

Vous passerez de 4000 calories excédentaires à 200 voire à rien.

Bref, peanuts ou pet de lapin.


Que faut-il retenir de tout cela ?

Manger ses émotions est normal.

Pour répondre à une faim émotionnelle, il faut appliquer les 5 règles d’or.

Prendre soin de vos faim émotionnelles est aussi important que prendre soin de votre faim physiologique.

C’est prendre soin de votre corps.

De votre santé mentale et psychologique.

C'est prendre soin de vous.

Alors, allez-y !

Appliquez les 5 règles d'or et revenez moi.

Dites-moi dans les commentaires comment ça se passe pour vous.

Et, partagez un max!

Parce que nous avons toutes des amies qui se battent contre elles-même tous les jours alors qu'elles ne sont pas le problème. Cet article peut les aider ==) partagez-le.

Et n’oubliez pas : vous êtes PARFAITE !


Les coulisses du bêtisier des articles de Kate

Kate de jesuisparfaite.com

Pourquoi est-ce que moi, JE mange mes émotions?

Pour éviter d'arracher la chemise de mon patron et lui lécher le nombril là tout de suite contre l'armoire à classeurs.

Pour ne pas braquer la banque qui vient de m'envoyer mes extraits de compte.

Parce que ma comptable a une porsche et moi une Suzuki Alto.

Parce que j'en ai marre de toutes ces femmes qui "vivent le confinement comme une chance"et qui "se réinventent". Ha ouais? Et comment, fille? Tu peux m'expliquer ta réinventation?

Parce que j'en ai marre de toutes celles qui cuisinent avec leur Magicook ou Thermocul (je sais plus le nom) et qui font des tripotées de plats délicieux ET instagrammables et de gâteaux de princesse tous les jours alors que je vois bien que mon ragoût cramé de vieilles patates ou chorizo de fin de frigo ne fait pas l'unanimité. (Auprès des renards du fond de mon jardin)

Parce que j'en ai marre de ces magazines où tout le monde va faire des balades en forêt même avec des jambes cassées alors que moi j'arrive même plus à saisir mon verre de bière enfoncée que je suis dans les coussins du canapé: "mon coeur, tu sais me donner mon verre steuplé, j'suis coincée?"

Parce que ça fait 8 semaines, 8, qu'Arte nous passe le même reportage chiant sur l'Odyssée tous les dimanches à 16h. Ca ne fait pas 12 000 pages l'Odyssée, si? Vous pourriez nous remettre la chasse à l'orignal svp?

Parce que dès que je dois me lever avant 11h du matin je me mets à pleurer. Mais, c'est...l'aube!!!

Parce qu'à l'idée de devoir me coucher après 8h du soir je me mets à pleurer. Mais, c'est...l'aube!!!

Parce que je suis confinée en Belgique alors que je pourrais travailler sous un cocotier à Honolulu en sirotant un Daïquiri en matant le cul nu de mon dieu grec.

Parce que si on faisait comme les hommes, on ne mangerait pas: on commettrait 95 % des crimes de sang et on peuplerait les prisons. J'aime bien l'idée de vivre dans un endroit où on te sert 3 repas que tu ne dois pas cuisiner toi-même mais, je déteste la promiscuité et je déteste faire caca devant des gens.

Parce que je souffre d'un syndrome prémenstruel qui dure 28 jours par mois.

Parce que la drogue n'est pas en vente libre. Et c'est un scandale.

Parce que mon chat ronfle comme un bouledogue alors que je suis en train d'essayer d'enregistrer un podcast.


Laissez un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués.

  1. Encore en plein de dedans Kate!

    Je me suis rappelé quelque chose aujourd'hui. Il m'est déjà arrivé de perdre du poids sans faire régime. Juste parce que j'avais rencontré LA personne qui m'acceptait comme j'étais et qui me faisait me sentir bien.
    Tout en profitant de chaque apero, repas, etc, j'arrivais à perdre du poids grâce à quelqu'un.!

    Aujourd'hui, j'ai envie d'y arriver mais grâce à moi toute seule et je compte bien mettre tes conseils en pratique.

    1. Plus d'hypnose conversationnel
    2. Le the, je l'ai je vais le boire mais… il sera sucré. Je ne m'impose plus ce goût trop amer pour moi.

    Ce sera déjà bien en attendant la suite et en relisant régulièrement ces 5 règles d'or ?

    Belle soirée Kat

    1. Tu vas y arriver, grâce à toi, toute seule, car tu as en toi, tout ce qu'il faut pour prendre soin de toi et mener ta vie de la meilleure manière possible! Go! Go! Go! 🙂

  2. Hello,

    J'ai fait tellement de régimes et j'ai été déçue à chaque fois car ça ne sert à rien, juste devenir de plus en plus ronde.

    On m'a souvent fait des réflexions lors de repas de famille du genre : "vous n'allez pas en reprendre !!" sans me demander mon avis.
    "tu prends du dessert aujourd'hui tu n'es pas au régime ?"

    Maintenant que les enfants sont partis on ne mange plus à table avec mon mari, ça se passe devant la télé au salon. Depuis que je vous lis je prends mes repas à table, et surprise ! mon mari est venu m'y rejoindre.

    J'ai envie d'y arriver et je vais tout faire pour que ça marche. Je me rends bien compte que je mangeais sans avoir faim, par habitude ou par ennuie de temps en temps.
    Quand j'ai envie de grignoter je me pose la question : est ce que j'ai réellement faim ? Et en fait non donc je m'abstiens (pas toujours … mais je vais y parvenir)

    Merci pour tous ces conseils que je vais relire régulièrement.

    A bientôt

    1. Merci Florence, pour votre témoignage. Vous êtes très courageuse. Et vous avez une vision claire de la situation. Attention au grignotage, c’est comme une faim émotionnelle: il faut savoir vous l’autoriser en respectant les 5 règles d’or. Vous allez y arriver, Florence, on va tout faire pour ça! Vous êtes parfaite!

  3. Mais quel pied !
    Ça change tout.
    Si ce n'est plus un interdit, on le vit sereinement et si c'est serein, on se pose, on profite, on sourit et on ne se goinfre plus…
    Bien vu Kate.
    Thank's

  4. Ce que vous dites est criant de vérité. Cette façon d’appréhender la réalité est novatrice et salvatrice . On entrevoit le bout du tunnel ! Merci de partager des conseils aussi précieux .

  5. Merci Kate !!
    Pour toutes tes définitions et commentaires , elles sont géniales. Je m'y retrouve souvent.
    Il y a un an et demi j'ai perdu mon ami avec qui j'ai vécu 15 ans, et c'est vrai que le chocolat et tout ce qui est noix j'en ai avalé des kilos, le chocolat jusqu'à une plaque par jour…. j'te dis pas. Les noix sont restées , mais j'adore !!!!
    j'essaye et je réussis de garder mon poids entre 61 et 62 k….

    Merci pour confirmer ce à quoi je me tiens .

    Comme tu le dis si bien: je suis parfaite, il suffit de le penser pour l'être…..Et celà aide !!!

    1. Bonjour Agnès, merci pour ton témoignage.
      Tu sais, il faut surtout beaucoup de temps après une telle perte pour retrouver un équilibre de vie.
      Aussi, il est primordial que tu sois douce et gentille avec toi-même.
      Tu aimes les noix et le chocolat? Ne t’en prive pas, savoure.
      Pour maintenir ton poids stable, et rester en « sécurité pondérale », applique juste les 5 règles d’or.
      Et bien sûr que tu es parfaite!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}